real-estate-tag-line

Faut-il les haïr

Faut-il les haïr?

Comment réagir face au terrorisme? Menace de mort ?

Nombre d’entre nous s’interrogent sur ce qu’il convient de ressentir envers des terroristes qui n’ont aucun scrupule à massacrer des innocents en grands nombres. Devrions-nous les prendre en pitié au motif que des chefs religieux démagogiques les ont manipulés et endoctrinés pour perpétrer ces tueries ? Ou bien devons-nous les haïr pour l’horreur, la peur et le chaos qu’ils instillent dans nos vies ?

La haine est une notion très forte et il existe le camp de ceux qui pensent qu’éliminer la haine à commencer par la nôtre fera du monde un endroit bien meilleur à vivre.

Notre réponse au fléau du terrorisme doit être implacable. Pour pouvoir le combattre efficacement, il nous faut le haïr, lui et ceux qui le mettent en œuvre.
Le défi qui s’offre à nous, cependant, est de ne pas laisser cette antipathie légitime s’emparer de nous et nous consumer au point de se transformer en force négative.

Avec son excellence Mr Dakane ministère de la défense de Somalie nous allons combattre le mal à la racine.
Malgré les nombreuses menaces de mort envers nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 days ago

Jean Marc Henry

Comme il est difficile de dire au revoir

Qu’est-ce qu’il est difficile de laisser derrière nous quelque chose qui nous a rendu heureux. Qu’est-ce qu’il nous en coûte de changer. Comme cela fait mal parfois de devoir prendre part à un au revoir sans retour. Combien cela fait mal de se séparer de quelque chose que nous aimons, quelque chose que nous savons que nous ne devons pas garder, mais à qu’est-ce que c’est difficile de dire au revoir.

On dit que grandir, c’est apprendre à dire au revoir. Mais pas un à bientôt, un adieu. C’est un au revoir sans retour.

C’est un adieu sonore, avec un point sur le i et un point final. Ce qui nous coûte tant c’est d’écrire ce point final, alors que les points de suspension sont si faciles à mettre…

Dire au revoir c’est utiliser des mots plus forts.
C’est arriver à une position angoissante de non retour, qui nous positionne face à un horizon de possibilités où ce à quoi nous disons au revoir n’existera plus.
Un adieu qui résonne dans l’âme.
Moi je ne me risquais jamais à dire adieu. Et ce faisant, j’ai laissé ouverte une fenêtre par laquelle entre la douleur, la désillusion et le désenchantement.

Parfois, même si cela fait mal, il est préférable de dire au revoir
...

View on Facebook

2 weeks ago

Jean Marc Henry

Il vaut mieux être pendu pour la loyauté que d'être récompensé pour trahison.

J'ai pris en déplaisance comme en dégoût ce monde dans lequel on rencontre, au premier détour du chemin, la trahison embusquée derrière un buisson fleuri.

Méfiez-vous des gens dont on dit qu'ils ont le coeur sur la main. Comme ce n'est pas sa place, demandez-vous ce qu'ils peuvent bien avoir à la place du coeur.

C'est de la confiance que naît la trahison.

Plus je connais les gens, plus je respecte les animaux.
...

View on Facebook