real-estate-tag-line

Author Archives: JeanMarcHenry

L’homme est une catastrophe pour l’homme

Mon propos n’est pas, aujourd’hui, d’exposer la façon spectaculaire dont l’homme se détruit lui-même. Les médias nous la montrent chaque jour, chaque heure… et il continue ! Je voulais intensément posséder une vision globale de notre place dans l’univers. Un voyage vers l’infini grand et l’infiniment petit, jusqu’au limite de ma propre compréhension. Il devint évident que ce qui restait à comprendre dépassait tout ce que je pouvais imaginer. Nous étions donc bercé dans un monde de fumisteries à prétention universelle qui n’étaient en fait que des dogmes creux. Peut être que l’homme adore se mentir à lui même à chaque crise de connaissance. Face au vide, il préférera inventer des théories pour tout expliquer au lieu de se libérer de ce fantasme et reconnaître humblement son incapacité notoire à comprendre son univers même le plus familier. Dire que l’homme s’auto détruit n’est qu’une partie d’un des grands problème de l’humanité actuelle. Par certains cotés, l’homme met effectivement sa race en danger en jouant à l’apprenti sorcier. J’ai ensuite compris qu’il y avait une déficience dans notre perception de l’environnement. Est-ce que l’humanité valait-elle la peine d’être sauvé ? Je n’étais pas vraiment adepte de cette philosophie du désespoir qui...

Lire la suite

Aujourd’hui, je voudrais vous parler de la responsabilité.

Accepter d’être responsables de nos actes va nous prémunir d’accuser les autres de nos échecs et nous apprend que nos choix ont un impact dans nos vies et celles des autres. Laissez-moi vous expliquer brièvement la relation entre ces choses : Nous avons déjà vu que nous avions tendance à être une génération qui ne persévère pas et qui n’apprend pas la persévérance. Or les personnes qui ne persévèrent pas, qui quittent leurs responsabilités, ont tendance à blâmer les autres et à les accuser d’être la cause de leurs échecs ou de leurs déceptions. Ayez le courage d’être vous-même Avoir du courage, c’est réussir à s’affirmer, à rester soi-même et à assumer les conséquences de ses actes. Ne tentez pas de cacher vos peurs. Elles sont là et personne ne vous reprochera d’en avoir. Dire que l’on a peur n’est pas un aveu de faiblesse. C’est au contraire faire preuve d’une certaine dose de courage. Le courage ne consiste pas à ne pas avoir peur, mais à être capable de surpasser ses angoisses. Le courage sur ses actes n’a jamais transformé personne en héros, mais peut nous remettre en contact avec ce courage quotidien, qui consiste à assumer nos limites,...

Lire la suite

Je suis un étranger dans ce monde

J’ai parcouru l’Univers d’un bout à l’autre, mais je n’ai pu trouver un endroit où reposer ma tête. Et je n’ai connu aucun des humains que j’ai rencontrés, ni un individu qui ait voulu prêter l’oreille à mon âme. Lorsque je sors pour trouver la lumière, l’ombre de mon corps me suit, mais l’ombre de mon esprit me précède et me ramène vers un endroit inconnu à la recherche de choses qui dépassent mon entendement. Elle possède plusieurs noms, mais une seule réalité. Elle a de nombreuses apparences, mais elle est faite d’un seul élément. En vérité, elle est une maladie perpétuelle que chaque génération lègue à ses successeurs. J’ai trouvé l’esclavage muet qui associe la vie d’un homme à une femme qu’il abhorre, et qui dépose le corps de la femme dans le lit d’un mari qu’elle hait en étouffant spirituellement leurs deux existence. J’ai trouvé l’esclavage sourd qui étouffe l’âme et le coeur et qui fait de l’homme l’écho vide d’une voix et l’ombre pitoyable d’un corps. J’ai trouvé l’esclavage infirme qui place le cou de l’homme sous le joug d’un tyran et qui soumet les corps vigoureux et les esprits faibles aux fils de l’Avidité, afin qu’ils...

Lire la suite

ALORS, QUE FAIRE ?

ALORS, QUE FAIRE ? Heureusement, il n’est jamais trop tard pour agir. Bon, vous ne pourrez peut-être pas nécessairement vendre votre maison ou changer toute votre garde-robe demain matin, mais vous pouvez facilement changer d’autres comportements, par contre. Prenez trois secondes pour réfléchir à ce que vous aimeriez que l’on inscrive sur votre pierre tombale, après votre décès. Préférez-vous que l’on se souvienne de vous pour les vêtements que vous portiez ou la voiture que vous conduisiez ? Ou aimeriez-vous plutôt que l’on dise que vous étiez généreux, disponible et prêt à aider ? Si la deuxième option vous sied mieux, agissez en conséquence. Offrez aux membres de votre famille ou à vos amis et connaissances des choses autres que matérielles. Comme du temps. Soyez disponibles pour eux quand ils ont besoin de vous. Que ce soit pour déménager un meuble ou simplement pour les écouter quand ça file pas. Vous pouvez aussi faire du bénévolat. Les organismes qui aimeraient avoir un coup de main pullulent. Chose certaine, la sensation que vous éprouverez en le faisant sera infiniment plus gratifiante que celle que vous auriez pu vivre en recevant votre état de compte de MasterCard après trois ou quatre virées...

Lire la suite

Un bon cœur, droit et sincère, ne peut comprendre qu’il y ait des imposteurs sur la terre

Un bon cœur, droit et sincère, ne peut comprendre qu’il y ait des imposteurs sur la terre. Le cœur pourrait être considéré comme l’organe principal, car il est le siège des émotions et des sentiments. Le propre de l’homme est de pouvoir choisir et décider librement avec son cœur. Là où l’animal est étroitement guidé par son instinct, l’homme est capable de prendre un recul qui lui permet d’orienter son action en fonction d’un projet plus large, selon des fins qui ne sont pas immédiates. On dira que l’homme est libre. Cette liberté, il l’exerce en étant lui-même la cause de pensées ou d’actions dont on dira qu’il les veut. La liberté s’exprime dans la volonté et la force de son coeur. Le premier pas que nous devons faire est de souligner la dignité, la grandeur de l’homme à qui s’adresse l’invitation. C’est parce qu’il est si grand et qu’il est appelé à une vie si fantastique que l’homme doit veiller à son agir. Nous sommes bien loin d’un bonheur fait de l’addition de satisfactions passagères, de petits plaisirs de la vie. Loin aussi d’un bonheur qui résiderait dans la richesse ou la puissance, dans la tranquillité ou la notoriété;...

Lire la suite

Jean Marc Henry

Jean Marc Henry Permettez-moi de vous demander de prendre un instant pour réfléchir à ces quelques questions…. Quel type de bâtisseur êtes-vous ? Qu’êtes-vous en train de bâtir ? Quelle vision du futur êtes-vous en train de projeter par vos actions présentes ? J’aime à dire que nous pouvons être un bâtisseur. Un bâtisseur du futur au présent, un bâtisseur d’un monde meilleur… Rappelez-vous que le futur que vous construisez impacte la personne que vous ÊTES dans le présent. Et si vous décidiez maintenant de vous atteler à bâtir un monde meilleur, quelle serait votre première action ?

Lire la suite

Je ne pense pas que si je ne sais plus oû je vais je m’arrête

Je ne pense pas que si je ne sais plus oû je vais je m’arrête et je regarde derrière moi, non, sûrement pas. J’avancerais doucement, mais je ne penserais plus à d’où je viens, non non et non. Si j’avance, je trouverais bien un chemin, en fait, il n’y en aura pas qu’un, mais il me faudra choisir la bonne direction, si je me trompe, tant pis, j’en prendrais un autre, mais plus question de voir d’où je viens.. J’ai trop longtemps regardé en arrière pour voir d’où je venais, j’ai trop souvent hésité, trop tardé, je pense que je ne voulais même plus avancer, je croyais que la d’où je venais serait là même chose que là où j’avançais. j’ai acquis de l’expérience, de la maturité, alors j’avance prudemment, mais sûrement…..il n’y a qu’en avançant que l’on apprend…. Et vous ?

Lire la suite

Faut-il les haïr

Faut-il les haïr? Comment réagir face au terrorisme? Menace de mort ? Nombre d’entre nous s’interrogent sur ce qu’il convient de ressentir envers des terroristes qui n’ont aucun scrupule à massacrer des innocents en grands nombres. Devrions-nous les prendre en pitié au motif que des chefs religieux démagogiques les ont manipulés et endoctrinés pour perpétrer ces tueries ? Ou bien devons-nous les haïr pour l’horreur, la peur et le chaos qu’ils instillent dans nos vies ? La haine est une notion très forte et il existe le camp de ceux qui pensent qu’éliminer la haine à commencer par la nôtre fera du monde un endroit bien meilleur à vivre. Notre réponse au fléau du terrorisme doit être implacable. Pour pouvoir le combattre efficacement, il nous faut le haïr, lui et ceux qui le mettent en œuvre. Le défi qui s’offre à nous, cependant, est de ne pas laisser cette antipathie légitime s’emparer de nous et nous consumer au point de se transformer en force négative. Avec son excellence Mr Dakane ministère de la défense de Somalie nous allons combattre le mal à la racine. Malgré les nombreuses menaces de mort envers nous.

Lire la suite

Messieurs chers amis

Messieurs chers amis, C’est un grand honneur pour moi de profiter de votre séjour ici, au Maroc ma deuxième patrie. Votre séjour ici me donne l’occasion de rappeler les bons souvenirs qui me rattachent à la Somalie votre pays l’hors de mon dernier voyage à Mogadiscio, si beau mais qui ne semble être victime de sa position géostratégique, alors que cela devait être plutôt un atout considérable. Votre pays est le maillon stratégique qui rattache l’Afrique à l’orient. C’est un avantage stratégique que je ne vous ferais pas l’injure de rappeler car sinon votre présence ne serait pas aussi importante à cette conférence au Maroc. En effet, Au moment où le monde entier est inquiet de la recrudescence des violences liées à l’intolérance religieuse, là Somalie, de par sa position géostratégique est au premier plan de toutes les sollicitations sécuritaire. Car si la Somalie tombe, le reste de l’Afrique ne tiendra pas longtemps face aux menaces terroristes. C’ est pourquoi, à mon avis, là communauté internationale devrait accorder une grande attention à votre pays. Car la question n’est pas que sécuritaire. Le terrorisme se nourrit aussi de la pauvreté. On peut donner tous les moyens militaires possible à un pays…...

Lire la suite

Afrique Mon Afrique

“Afrique Mon Afrique”  Afrique mon Afrique Afrique des fiers guerriers dans les savanes ancestrales Afrique que chante ma grand-mère Au bord de son fleuve lointain Je ne t`ai jamais connue Mais mon regard est plein de ton sang Ton beau sang noir à travers les champs répandu Le sang de ta sueur La sueur de ton travail Le travail de l’esclavage L`esclavage de tes enfants Afrique dis-moi Afrique Est-ce donc toi ce dos qui se courbe Et se couche sous le poids de l’humilité Ce dos tremblant à zébrures rouges Qui dit oui au fouet sur les routes de midi Alors gravement une voix me répondit Fils impétueux cet arbre robuste et jeune Cet arbre là-bas Splendidement seul au milieu des fleurs Blanches et fanées C`est L’Afrique ton Afrique qui repousse Qui repousse patiemment obstinément Et dont les fruits ont peu à peu L’amère saveur de la liberté. 

Lire la suite